Home

BOOH

Toute personne censée de cet univers connaît désormais Marcelle France Mère Fatale, MF pour les intimes.

Seulement voilà, la MF est aussi une Méchante Fille et si on l’énerve un peu trop, une TMF (très méchante fille). Ca, c’est son autre “elle-même” qu’elle a le privilège de vous présenter en ce lendemain pourri de nouvel an car oui les lendemain de nouvel an sont toujours pourris.

Le pitch : la MF est exténuée par le bonheurisme aigu ambiant.

Le « rose » à tout prix, les nouveaux psys autoproclamés « happyculteurs », les leçons de bonheur qui envahissent les magazines… Le bonheur devient un produit comme un autre à se procurer de toute urgence.

La MF, ça lui donne envie de hurler à la lucide désespérance.

Et dans la droite lignée du grand bonheur obligatoire, toute cette gentillesse plus collante qu’une barbe à papa sur les doigts ; cette pseudo bonté dont on nous rebat les oreilles à longueur de journée parce qu’il paraît qu’en ces temps difficiles, détecter la meilleure part de nous-même améliore considérablement la situation…

Jubilez lectrices et lecteurs, adorés, la Méchante Fille se rebelle et revendique le pire qui est en nous.

Selon ses envies et ses dispos (parce que les contraintes ça va !), elle vous livre sur ce blog des chroniques mordantes, des aphorismes cinglants ou de petits poèmes déments et décalés.

Ames sensibles et irrécupérables gentils s’abstenir.

La Méchante Fille

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s